Ne vous privez pas !!

La situation est grave.

Il y a une dégradation de l’espérance de vie pour les diabétiques.

Je pense que je vais m’amuser à dire et redire les choses.

Votre alimentation est la clef de votre santé.

Souvenez-vous la citation que je vous ai donné dans le dernier mailing.

J’ai conclu dessus.

elle disait :

« La vie n’est pas courte, c’est nous qui l’abrégeons »

Or avec la merde que l’on consomme, c’est évident qu’il y a du déchets qui circule dans notre sang et donc dans notre corps.

Cela est tellement vrai qu’aujourd’hui, pour vous donner un chiffre, les diabétiques vivront en moyenne 9 ans de moins qu’une personne non diabétique…

9 ans…

C’est tellement d’années que vous pourrez vivre si vous prenez soin de vous à travers l’alimentation.

Cela veut également dire que les médicaments que vous prenez vous aident sur le moment, mais quid pour le terme ?

Véritablement, vous devez vous concentrer sur votre alimentation qui est la clef d’une bonne santé.

On parle d’ailleurs d’alicaments, pour parler de ces aliments qui sont des médicaments.

Alors j’irai plus loin, car vous devez veiller à votre alimentation et aussi à ce que vous ne mangez pas.

Eh oui car le jeûne aussi est une bonne chose pour vous aider à nettoyer, surtout pour nettoyer votre organisme.

Le sang commence par être nettoyer.

Donc les organes peuvent se régénérer et travailler mieux.

Par la suite, toutes les maladies pourront disparaître.

Il y a une autre citation intéressante :

« Le terrain est tout, le microbe n’est rien »

Tout est également dit à travers cette citation.

Par l’alimentation on ingère des produits nocifs.

Inversement par le jeûne et des aliments de qualité, vous améliorerez grandement vos corps et donc le terrain cellulaire.

Pour au final éjecter toutes les mauvais microbes…

Mais pour cela, vous devez faire attention et revenir à l’essentiel.

L’essentiel qui est votre santé.

sans cela, c’est de 9 ans d’espérance de vie en moins dont vous vous privez…

La vie n’est pas courte, c’est nous qui l’abrégeons

Pourquoi faites-vous cela ?
Pourquoi cherchez-vous à vous ruiner la santé ?
Pourtant, plus que jamais aujourd’hui à notre époque, on peut se former et surtout s’informer.
Alors pourquoi continuer à s’acharner, alors que vous pourriez vivre mieux.
Sérieusement, à un moment donné, il faudrait prendre sa responsabilité en main et assumer.
Assumer sa responsabilité.
Sans cela, excusez-moi de le dire, mais vous êtes mort…
On ne devrait pas chercher à vous motiver pour vivre dignement.
Ca devrait être inné, ou je ne sais pas.
Par exemple, dans mon dernier article, je parlais de valeur cible à jeun pour le diabète.
Maintenant, vous ne pourrez plus dire que vous ne le saviez pas.
Alors qu’allez-vous faire avec cette information ?
Continuez à faire comme si de rien n’était.
C’est vrai que ce n’est qu’une information de plus.
A quoi bon cela servirait-il de plus ?
Eh bien, ce raisonnement est naze !
Si vous souffrez du diabète ou que vous avez des personnes de votre entourage qui en souffrent, alors faites ce qu’il faut pour revenir entre ces valeurs cibles.
Si vous y arrivez déjà avec les prises d’insulines, c’est un premier pas.
Un BON premier pas.
Récompensez-vous pour cela.
Mais il faut aller plus loin.
Et cela s’applique à tout le monde qui lira ce message.
Le diabète est un problème de santé publique.
Ca l’est déjà, et c’est voué à l’être de plus en plus.
Par la seule nourriture, vous devez chercher à canaliser votre diabète.
Il y a urgence de vie ou de mort, et cela commence maintenant !
J’aimerai, une fois étant, finir sur une excellente citation de Sénèque :
Déjà lui ( à l’époque ) …
La vie n’est pas courte, c’est nous qui l’abrégeons

La seule et unique manière de faire pour améliorer sa glycémie

Ce qui est bien, c’est qu’il n’y a pas besoin de chercher midi à quatorze heures.

Il n’y a qu’un seul chemin à suivre pour aller mieux.
Pour faire simple, il faut comprendre que le souci du diabète , c’est uniquement sa valeur à jeun.

Car de là, ça peut avoir les conséquences terribles que l’on connait sur votre santé.

Donc basiquement, vraiment basiquement ce que l’on va chercher à faire, c’est de réduire au maximum tous les apports de sucres.

De cette manière là, on se remettra dans les clous pour la valeur à jeun de la glycémie, qui doit tourner finalement entre 0,72 et 1,1 grammes de sucres par litre de sang.

Je parle de glycémie à jeun, mais une autre valeur intéressante, c’est celle de l’hémoglobine glyquée HB1AC.

Cette hémoglobine donne l’arriéré sur les trois dernières mois, plus ou moins.

Donc on le voit, on a des valeurs, on a des fourchettes à suivre.

il n’y a plus qu’à…

Pourtant ce n’est pas si simple.

Les industriels nous mènent la vie dures.

Surtout qu’ils connaissent nos biais psychologiques pour nous faire succomber.

(De vrai salauds !!!)

Alors que faire ?

Le seul truc qui vaille et qui reste selon moi, c’est finalement de se former.

Se former d’une part, et revenir à des choses simples.

Ainsi en vous formant, vous saurez comment vous nourrir mieux.

Et en revenant à des choses simples, vous saurez
comment vous nourrir plus sainement.

C’est vraiment la seule et unique clef, si vous ne désirez
pas connaître le même sort.

Surtout que où que vous soyez, vous avez encore la possibilité de changer.

S’alimenter mieux ne vous fera pas de mal.

Bien au contraire !

Mais il faut le faire.

Sinon c’est vous qui le payerez.

Remarque que vous le paierez quoi qu’il en soit.

Que vous ne fassiez rien ou que vous agissiez, vos futurs résultats sont de votre seule responsabilité.

Le coupable n’est peut être pas celui que l’on croit !

Tout sort de son contexte.
Tout !
Y compris, et surtout, l’alimentation.
À des fins de gros sous, l’industrie agro-alimentaire ne cesse d’innover pour nous proposer toujours plus de conneries.
Pourtant, et c’est là, le problème, c’est que à trop disséquer les aliments, puis à les ré-assembler, uniquement selon une matrice financière, on en arrive aux maladies de civilisations que l’on connaît.
C’est terrible, mais c’est comme ça.
Nous courrons à notre perte, à cause de la façon dont nous sommes constitués.
Et ça, toute l’industrie de la « mal bouffe » l’a bien compris, et ils vont nous en faire baver.
De manière générale, nous sommes trop passif.
Nous attendons que l’on fasse tout pour nous.
Nous sommes feignant.
C’est pourquoi par exemple, les smartphones marchent autant.
Et sans mauvais jeu de mot, on en bave pas mal.
Or c’est la même chose pour la nourriture.
Nous sommes, vous êtes trop feignant.
Donc vous préférerez la simplicité d’un plat déjà préparé ou simplement à réchauffer, à la complexité de s’organiser pour cuisiner.
Or tout à un prix.
Si vous voulez moins de préparation et plus de simplicité, alors en contrepartie, vous mangerez plus mal.
Et finalement, à y voir de plus près, le sucre à bon dos pour être le coupable idéal.
Pourtant, vous devriez certainement par regarder du côté de vos habitudes de vie et vos habitudes alimentaires….

Ça sera votre ruine… Ou pas !

que veut-nous faire croire ?
Que l’on mange beaucoup trop et pendant le même temps que nous sommes de plus en plus sédentaire.
Mais est-ce réellement aussi simple que ce que l’on veut nous faire croire.
Le problème, c’est qu’à tout catégoriser, ça en devient n’importe quoi !
Non, mais rendez-vous compte.
Aujourd’hui, on choisir de catégoriser les personnes, les aliments, les nutriments et j’en passe et de meilleurs.
C’est juste n’importe quoi.
Car la vérité est malgré tout beaucoup plus complexe.
Il a bien fallu plusieurs centaines de milliers d’années pour arriver à un joyau de perfection qu’est votre corps.
Or que se passe-t-il si ce n’est que cela devient n’importe quoi depuis maintenant quelques années en arrière.
Les problèmes actuels viennent de nos comportements récents.
Avant cela, nous avions bien sûr des problèmes, mais qui n’étaient pas comparables à ce qu’ils sont aujourd’hui.
À vrai dire, les problèmes de l’époque étaient des problèmes liés à la vie.
Aujourd’hui, ce sont des problèmes liés à la mort.
Je m’explique.
Avant la seconde querre mondiale, la société de consommation n’existait pas.
De ce fait, on vivait plus au jour le jour.
Je ne dis pas que c’ était mieux avant, mais en revanche, ce que je dis, c’est qu’on se comportait mieux avant oui !
Aujourd’hui, on a glissé dans une société mortifère qui pousse le vice chaque année de plus en plus loin.
Avec cela, l’alimentation, qui est quand même un besoin physiologique primaire ( on ne peut pas s’en passer), est devenue une denrée commerciale.
Et puisqu’ on en fait maintenant commerce, tout est fait pour qu’on consomme d’avantage.
D’ailleurs, peu importe le contenu, du moment que le contenant soit sexy et à la mode, tout va pour le meilleur du monde.
Bref, tout cela pour dire qu’on fait, rien ne va.
Pensez-y.
Sinon ça sera là, votre ruine.

vous êtes le seul responsable de votre obésité ( et de votre santé ! )

pandémie

pandémie

Nous sommes aujourd’hui en plein dans une pandémie d’obésité.
C’est le premier point.
Mais pas seulement.
Car l’obésité est une conséquence…mais elle est aussi une cause.
Une cause de quoi ?
De diabète.
Nous avons donc là, une pandémie aux conséquences terribles.
Car si nous continuons dans ce chemin là, tout ce que l’on connaît aujourd’hui au sujet de l’obésité et du diabète nous explosera tout simplement à la figure.
On le voit donc aujourd’hui.
Nous avons une lancé une boule de neige, et celle-ci grossit irrémédiablement…

 

Alors je le sais, oui.
Nombreux sont ceux qui diront que l’on a des médicaments ,pour se soigner.
Ou que la médecine avance sur l’obésité, que les pouvoirs publics ont pris les choses en main.

Ou encore que nous avons tout ce qu’il faut pour contrôler au mieux cette pandémie de diabète qui s’annonce.

 

Mais croyez-vous réellement ce que vous dites-là ?
Je vais vous donner un exemple : celui de la cigarette.
Il n’y a jamais eu autant de personnes qui fument, qu’aujourd’hui !

Oui, un nombre tragiquement grand.
D’autant plus que le choix, n’a jamais été aussi important.

Il existe de nombreux paquets de cigarette, que vous pouvez vous procurer à de nombreux endroits.

 

Côté soin, il existe aussi de nombreuses méthodes.
Des patchs.
Des thérapies.
Certainement des choses que notre sécurité sociale propose et qui sont remboursées.
Et d’autres dont je n’ai certainement pas idée, ici !

 

Bref, mais ce que vous devez comprendre, c’est qu’au bout du compte, le seul responsable c’est vous.
Ce n’est ni le gouvernement avec sa politique tarifaire sur les paquets de cigarette qui est responsable de votre santé, ni ces thérapies.

D’ailleurs ces thérapies ne marcheront que si vous faites ce qu’il faut, pour qu’elle marche.
Idem pour les patchs.

 

Vous pouvez blâmer tout et tout le monde.
Mais vous seul, êtes le vrai responsable de ce qu’il vous arrive.
Et c’est la même chose, pour votre poids !

 

Finalement, voyez-vous, la seule solution, c’est de changer d’état d’esprit.
De changer la façon dont vous réfléchissez.

De changer la façon dont vous pensez.
Ce n’est que comme cela que vous pourrez modifier le cours de votre vie, de votre santé et de votre poids !
Dès que vous deviendrez (enfin) responsable de votre vie, tout changera et tout sera possible !

A vous de jouer.

Si vous souhaitez aller plus loin, cliquez ici !

On s’en fout du pourquoi du comment !

Pourquoi du comment

Pourquoi du comment

Nul besoin de connaître l’origine de tel ou tel régime pour passer à l’action.

Je vous dis cela, car de nombreuses personnes veulent comprendre le pourquoi d’un

régime.

Au diable, le pourquoi du comment !

A quoi cela vous servira-t-il ?

Je vous pose sincèrement la question !

Dites-vous bien, que vous voulez de nouveaux résultats, la seule et unique façon qui marche, c’est de changer ce que vous faites déjà aujourd’hui !

Je ne sais plus qui disait cela, mais les mêmes actions, les mêmes modes de pensée… bref la routine, vous mèneront toujours au même lieu !

C’est uniquement, lorsque vous vous déciderez de faire les choses différemment, que votre vie pourra changer.

Pas avant !

Pourquoi pensez-vous que tant de personnes échouent à être en meilleur santé ?

Car elles continuent de répéter encore et toujours les mêmes actions, les mêmes routines.

Prenez garde, car ces routines vous tuent !

On vous signale que vous avez différent problèmes de santé.

Très bien… ( enfin ou pas ! )

Mais quoi qu’il en soit, vous avez déjà la possibilité de vous alimenter mieux !

Vous n’avez besoin d’aucune autorisation pour cela !

Vous n’avez pas du tout besoin de comprendre le pourquoi du comment d’un régime !

C’est une pépite que je vous donne là, si vous savez l’exploiter.

Demandez-vous comment vous pourriez faire pour appliquer cela directement et immédiatement dans votre vie.

Je vous le remet en gras :

Demandez-vous comment vous pourriez faire pour appliquer cela directement et immédiatement dans votre vie.

De cette manière-là, vous serez en capacité d’amener de petites modifications.

Cela ne vous semble pas convaincant ?

Pourtant, comme la fusée, qui s’éloignerait invariablement, si vous changiez sa trajectoire de à peine 0,1°, pour vous c’est la même chose !

LE problème, c’est que vous pensez “court terme” !

Avec cette optique là, vous n’avez pas de vision, et vous ne faites pas ce qu’il faut aujourd’hui !

Maintenant, que vous avez toutes les billes en main, je vous propose d’aller plus loin, en cliquant ici, pour vous procurer le livre “Mon cahier Régime Paléo”.

Vous y découvrirez tout ce qu’il faut pour passer facilement et simplement à l’action et débuter dans le régime paléo !

Régime paléo : Devez-vous manger cru ?

Manger cru

Manger cru

A partir de maintenant, je vais essayer d’être plus concret.

De parler pratique.

Tout cela dans un but : que vous passiez à l’action le plus rapidement possible et surtout que vous ayez, en général, des éléments à appliquer dans vos vies.

Mais rassurez-vous, je ne sais pas si vous êtes inquiet, mais je vous répéterai ce message, encore et encore !

Dans cet article, on va s’intéresser au fait de devoir consommer cru, ou pas.

On va essayer de répondre à la question :

Devez-vous opter pour une consommation qui soit uniquement cru si vous passez au mode de vie paléo.

Je vais répondre de suite, puis j’expliquerai pourquoi.

La réponse est bien sur que non.

Pas besoin de consommer tous vos aliments crus.

Juste pour quelques uns, et ça sera suffisant.

En ce qui concerne le poisson et/ou la viande cru ne mangez pas systématiquement cru.

Si vous le souhaitez, consommez-en avec parcimonie et point barre.

Votre système digestif n’est pas du tout adapté pour ce style de nourriture.

Donc à quoi bon, si ce n’est pour se créer des problèmes.

Et vous savez, pour revenir à ce que faisait nos ancêtres, ils avaient déjà la maîtrise du feu.

Donc ils ne mangeaient pas trop d’aliments crus….

Enfin, pour finir et être tout à fait précis sur ce que vous pouvez faire.

Consommer des fruits, des légumes, des baies et des fruits à coque cru, aucun problème pour cela.

D’ailleurs (piqûre de rappel) foncez sur ce types d’aliments.

Pour les fruits, consommez-en d’avantage à la fin des repas.

Les légumes, ajoutez-en plus dans votre alimentation quotidienne.

Enfin pour les baies et fruits à coque, c’est idéal comme en-cas.

Pourquoi se priver.

Peu importe qu’ils soient crus, vous pouvez y aller.

En ajoutant plus de ces produits naturels, vous améliorerez progressivement votre santé.

Et ce n’est pas plus cher que de manger d’autres choses.

Comment redevenir un chasseur-cueilleur ?

chasseurs cueilleurs

chasseurs cueilleurs

Quelle est la différence entre notre ancêtre le chasseur cueilleur et nous, qui vivons actuellement au XXIe siècle ?

Il y a des différences vraiment notables.

Mais ce sont justement toutes ces différences que vous devrez travailler afin de revenir à un style de vie qui soit plus en conformité avec les personnes que nous sommes profondément.

Nous nous sommes tellement éloignés de ce qui fait les personnes que nous sommes, que nous voyons poindre, maintenant comme conséquence, de nombreuses maladies dites de civilisation.

C’est vraiment malheureux.

Pourtant, vous le savez, car je le répète souvent :

Nous sommes les uniques responsables.

C’est uniquement à partir du moment où vous prendrez votre vie, et donc votre santé en main, que vous pourrez de nouveau reprendre le contrôle de votre destinée.

Pas avant.

Pas après.

C’est uniquement à ce moment-là, que les choses pourront changer.

Je vous le dis.

Ne vous amusez pas avec ce genre de choses car si aujourd’hui vous êtes en bonne santé,  et c’est ce que je vous souhaite, rien, ni personne ne peut prévoir ce qu’il se passera demain !

Soyez responsable !

D’autant plus que ce qui est bien lorsque vous devenez responsable, c’est de savoir que tout ce qui vous arrive est de votre faute.

Vous avez des problèmes aujourd’hui ?

Chouette, c’est de votre faute.

Car, vous avez là une chance de changer.

Et ça sera de votre fait seulement !

Dans ces moments-là, vous avez une opportunité gigantesque de pouvoir changer pour devenir la personne que vous voulez être.

Profitez-en.

Saisissez cette chance !

J’aimerai que vous entendiez ce message.

Si c’est la seule chose que vous retiendrez de cet article, cela me conviendra tout a fait.

Pour en revenir à notre sujet :

Que savons-nous de nos ancêtres ? Comment étaient-ils ?

Premier point, ils étaient très proche de la nature !

Bon, premier point, mais pas simple à mettre en pratique.

Pour ma part, je ne vais pas chercher à déménager pour aller vivre comme un ermite au milieu de la forêt.

Donc plus proche de la nature, non, pour moi !

Mais, plus naturel, oui, c’est ce que l’on doit chercher.

Pour le reste, comment sont-ils ?

Côté alimentation

Ils ne consomment que des fruits et légumes de saison.

Logique, car ils ne prenaient que ce que la nature pouvaient leurs offrir.

Ils n’avaient pas d’avion à leurs dispositions, pour leurs envoyer des fruits de l’autre bout de la terre.

Et vous voyez, ça c’est intéressant.

C’est intéressant, car consommez-vous majoritairement aujourd’hui ?

Certainement pas que des fruits et des légumes de saison.

Je ne le pense pas.

Par facilité, on consomme des plats préparés.

Eh oui, mais le nombre de conneries, qu’il peut y avoir dans ces plats, se passe de commentaires.

Pourtant, la dessus, vous pouvez agir.

C’est tellement simple, que vous n’avez besoin de personne pour passer à l’action !

Consommez des fruits et des légumes de saison.

Consommez des choses naturels.

C’est la principale clef pour améliorer votre santé.

Où que vous soyez, dans l’état que vous êtes, vous avez cette opportunité.

Soyez responsable, profitez de cela !

C’est facile, et c’est peut être économique !

Pour conclure, un dernier point.

Un dernier point à travailler dès la fin de cet article.

Nos ancêtres n’avaient pas peur de bouger.

D’ailleurs, ils ne se posaient même pas la question.

Ils n’avaient pas d’autres choix.

Donc ils bougeaient.

Avez-vous le choix ?

Oui.

Que faites-vous ?

Vous optez pour la facilitez, et comme conséquence, vous devenez sédentaire…

vous savez presque tout, et ce qui est bien, c’est que vous avez déjà tout, ou presque,pour commencer à agir.

Alors s’il-vous-plait, allez-y.

Sortez de votre zone de confort et passez à l’action.

Ca commence maintenant !

Audition sur votre mode de vie

Je ne sais pas pour vous, mais de loin, j’ai suivi les auditions qu’il y a en ce moment, au sujet de “l’affaire Benalla”.

Sans porter de jugement, cette affaire à l’air d’avoir une portée assez conséquente l’air de rien !

Je ne sais pas trop où cela va finir.

Mais en y réfléchissant bien, je me dis qu’au coeur du pouvoir, c’est à dire à l’Elysée, ils sauront certainement faire ce qu’il faut pour rebondir.

Ou tout du moins limiter la casse.

Bref.

Surtout que c’est l’été.

Et durant l’été, on le sait il y a moins d’activité.

La moindre petite étincelle, peut facilement devenir une bombe artificielle !

Ceci étant dit, comme je vous l’indiquait, c’est le moment des auditions.

Les uns vont devoir se justifier, pendant que les autres, eux, s’expliqueront.

Certains assumeront.

D’autres porteront la responsabilité sur Macron.

A la suite de quoi, il y aura des commentaires.

Et finalement des actions.

Et c’est là, que cela devient intéressant.

Ces actions amèneront :

  • Des contrôles plus serrés,
  • De nouvelles actions,
  • enfin tout un tas de choses.

Et c’est cela qui m’intéresse pour vous.

Car si je devais vous auditionner aujourd’hui sur votre alimentation et votre style de vie, quel serait-il ?

Peut être pas Tip Top !

Voilà, pourquoi je vous dis et répète sans cesse que vous devez revenir à l’essentiel.

Peu importe le régime que vous suiviez.

Revenez à des basiques.

Prenons le cas du régime (mode de vie) paléo.

Savez-vous quel est l’objectif final de ce régime ?

C’est uniquement de revenir à des basiques.

Le fameux “back to basic.”

C’est juste ça.

Avec le temps, nous avons complètement oublié qui nous étions.

Enfin, ce n’est pas vous qui avez complètement oublié.

Ce sont surtout les industriels qui ont tout oublié.

Pour le plus grand bonheur de leurs bénéfices.

Mais vous savez, on peut consommer ce que l’on nous propose, ou alors adopter une attitude plus responsable.

Dans ce cas là, les industriels seront alors obligés de s’adapter à nous.

Et non l’inverse.

Pensez-y.

Passez à l’action.

Mais avant : Auditez-vous pour voir où vous en êtes.

Ca ne peut pas faire de mal